Publié dans Série

Le monde des Wachowski, 2nde partie : Sense8

Salut à tous, ici Liyl pour cette seconde et dernière partie sur le monde des Wachowski. Oui, cela fait plus de deux mois que je n’ai pas publié… Mais je vais y remédier dès maintenant !

Lorsque j’ai décidé d’écrire sur Cloud Atlas, il y a trois mois, c’était en grande partie parce qu’une autre œuvre avait attiré mon attention. J’ai commencé à regarder Sense8, la dernière production en date des Wachowski, sans trop savoir à quoi m’attendre. Je savais que je ne partais pas en terre inconnue : j’aime leurs travaux, et le peu d’images que j’avais aperçu semblait de bonne augure pour la suite. Mais je dois l’admettre : je ne m’attendais pas à me retrouver sur le cul, littéralement, après 4 épisodes.

sense8-intro

Lire la suite de « Le monde des Wachowski, 2nde partie : Sense8 »

Publié dans Cinéma

Le monde des Wachowski, 1ère partie : pourquoi Cloud Atlas est le meilleur film du monde.

*Grande inspiration*

Il y a des sujets qui nous tiennent plus à cœur que d’autres. Non pas que l’on se fout du reste, loin de là. J’écris sur chacun de mes sujets sans distinction ; avec envie, avec la volonté de faire découvrir, de prouver ou de faire réfléchir. Mais je mentirais si je disais que cet article est comme les autres.

 cloud-atlas-affiche

Lire la suite de « Le monde des Wachowski, 1ère partie : pourquoi Cloud Atlas est le meilleur film du monde. »

Publié dans Cinéma

Juno : grossesse précoce, frites et téléphone hamburger

juno movie stills ellen page michael cera (87)

Bonjour chers lecteurs !

Vous vous souvenez de ce téléfilm américain qui a dû passer 40 fois sur TF1 ? Avec une dizaine d’adolescentes qui décident de tomber enceintes en même temps ? Eh bien oui : j’ai dû le chercher et le regarder pour les besoins de l’article. Pauvre de moi (j’avais vraiment besoin d’aller jusque-là pour une intro ?). Ca s’appelle Le pacte de grossesse. Je n’aime pas trop parler d’une œuvre sans développer, mais c’est une bouse. En dehors des mauvais acteurs, dialogues mièvres et j’en passe (je pardonne ce genre de choses, c’est très difficile d’écrire et de jouer juste), j’ai du mal à comprendre comment un film peut se vanter de tels propos, sur un sujet aussi sensible que la grossesse précoce. ATTENTION ALERTE SPOILER DE LA MORT QUI TUE, à la fin la gentille petite rousse élève son bébé avec le sourire, mais elle s’est faite abandonner par son ***** de mec qui n’a pas accepté qu’elle lui ruine son brillant avenir pour un pacte entre gamines dont il ne savait rien. Ce gars est vraiment la dernière des merdes. Et puis, c’est vrai qu’avoir un bébé règle tous les problèmes d’une femme. L’instinct maternel c’est magique. Bisous.

Trève d’ironie. Si je parle de ce téléfilm, c’est pour présenter avec amour et admiration son strict opposé, Juno. Lire la suite de « Juno : grossesse précoce, frites et téléphone hamburger »

Publié dans Série

Game of Thrones, saison 6 : pour le meilleur et pour le pire ?

D’abord, on ne le dira jamais assez : ALERTE SPOILER. Voilà, vous êtes prévenus. Ne venez pas vous plaindre.

Aujourd’hui, chers lecteurs, nous allons battre des records d’originalité. Nous braverons cette vague de hype, peut-être bien justifiable, mais qui en a noyé plus d’un. Aujourd’hui, accrochez-vous, on va parler de Game of Thrones, saison 6. ALERTE SPOILER 2ème édition.

 Intro

Lire la suite de « Game of Thrones, saison 6 : pour le meilleur et pour le pire ? »

Publié dans Cinéma

12 hommes en colère et tous ces films que nous « devons voir »

 

Aujourd’hui, évoquons un film en noir et blanc. Un « classique » parmi les plus grands, les plus acclamés de l’Histoire du cinéma. Profitez-en, ça n’arrivera pas souvent…

D’abord, parce que j’ai toujours un mal fou à regarder les « classiques », par manque de motivation évident. Quoi qu’on en dise, à moins d’une passion plus que débordante pour le cinéma, il est difficile pour n’importe qui de s’intéresser à un film qu’il n’a que moyennement –et encore, c’est optimiste- envie de voir. Le noir et blanc, le son de moins bonne qualité, les conventions sociales et/ou cinématographiques datées, tous ces éléments ne font souvent qu’amoindrir notre envie de regarder un vieux film. Car, peut-être injustement, seuls les vieux films peuvent être des « classiques », pour une question évidente de temps qui passe et donne la postérité. Ainsi, nous nous retrouvons tous un jour dans cette situation : nous « devons voir » un film. Et comme tout le monde, plus on nous dit de faire quelque chose, moins nous désirons aller dans ce sens.

Lire la suite de « 12 hommes en colère et tous ces films que nous « devons voir » »

Publié dans Jeux vidéo

Life is strange…

Salut à tous, ici Liyl! Aujourd’hui, pour ce 1er article, nous allons parler de ma récente découverte (ayant « un peu » perturbé mes révisions), Life is Strange.

community_image_1422645871

Life is Strange est un jeu vidéo développé par Dontnod, studio français cocorico, et édité par Square Enix. Sorti en 2015, le jeu est épisodique, en 5 parties, à l’instar du désormais classique The Walking Dead de Telltale Games, à qui il emprunte beaucoup en termes de gameplay. Néanmoins, Life is Strange a réussi le petit exploit de trouver son propre style, parfois hésitant, mais souvent touchant.

L’histoire raconte une tranche de vie de Max Caulfield, jeune étudiante en photographie à Arcadia Bay, petite ville fictive de l’Oregon, où elle a déjà passé son enfance avant de déménager à Seattle. Max va découvrir, par un malheureux concours de circonstances, sa capacité à remonter le temps sur une courte durée. Malheureusement, ce « don » (appelé « rewind » par les protagonistes) apparaît au même moment qu’une série de disparitions dans la ville et d’événements météorologiques assez étranges.

  Lire la suite de « Life is strange… »